Comment installer un système de surveillance chez soi ?

camera de surveillance sur un mur avec du lierre

Avec des centaines de milliers de faits recensés sur tout le territoire français, la recrudescence des cambriolages oblige à prendre des mesures nécessaires à leur endiguement. Un système de surveillance domestique constitue une excellente protection pour se prémunir des tentatives d’effraction. Comment bien le dissimuler ? Quels sont les endroits d’installation à privilégier ?

Des caractéristiques qui influent sur les lieux de pose

Il existe plusieurs modèles conçus pour les particuliers. Pour un effet dissuasif, on peut se tourner vers les caméras standards ou une alarme anti-intrusion sans fil. Toutefois, il est préférable de choisir un kit de vidéosurveillance pour une protection totale de sa maison. Celui-ci comprend différents modules pour couvrir différentes zones de sa propriété. D’autres critères de sélection peuvent également être pris en compte :

  • La pose à l’intérieur ou à l’extérieur du bâtiment ;
  • L’angle de vue des caméras ;
  • L’autonomie ;
  • Le type de transmission : connexion wifi, filaire ou analogique ;
  • La présence d’une vision nocturne et la profondeur de champ du dispositif.

Ces éléments déterminent en partie l’emplacement du système, notamment pour obtenir la meilleure visibilité et, si possible, identifier les intrus.

Privilégier des zones vulnérables pour une pose extérieure

Pour éviter les intrusions, il est recommandé d’installer des caméras de surveillance extérieures avec enregistrement. Celles-ci sont à placer au niveau des zones particulièrement vulnérables, comme la terrasse (surtout avec la présence d’une baie vitrée) et les entrées secondaires. Leurs fonctions, comme la possibilité de consulter les enregistrements ou d’être averti en cas d’alerte, autorisent des absences plus ou moins prolongées. Si ce système présente un but dissuasif, leur dissimulation évite toute dégradation, assurant une parfaite discrétion du dispositif pour les prises de flagrant délit. Attention à bien respecter la réglementation concernant la vie privée.

Les recommandations pour une installation intérieure ou extérieure

Il est possible de cacher son système de vidéosurveillance dans des éléments de l’environnement, comme un luminaire ou une niche pour oiseaux. Sa disposition doit présenter une visibilité optimale et réduire au possible les angles morts. Des systèmes de détection de présence peuvent également compléter l’installation dès l’entrée sur la propriété ou à l’intérieur de la maison. Dans ce dernier cas de figure, la pose d’un kit de vidéosurveillance doit observer les mêmes règles et préconisations. La hauteur permet d’obtenir un cadrage satisfaisant pour surveiller une porte ou une fenêtre. Les caméras peuvent se disposer sur les éléments du mobilier et éventuellement dans les angles du plafond si l’agencement des pièces l’autorise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *